Accès Micro-Crédit Gaspésie

Conciliation entrepreneuriat et vie familiale

Conciliation entrepreneuriat et vie de famille

Catherine Versailles et Patrick Dugas sont propriétaires de la clinique d’Acupuncture Baie-des-Chaleurs et sont également parents d’une enfant. Après d’innombrables heures d’études et de perfectionnement, c’est avec générosité qu’ils partagent, avec l‘équipe d’AMCG, leurs expériences en tant que couple d’entrepreneurs avec une famille. Ils nous partagent certains des défis de la conciliation entrepreneuriat et vie de famille.

AMCG : Vous êtes un couple d’acupuncteurs, avec une enfant. En quoi l’arrivée de votre fille a-t-elle demandé une certaine adaptation en matière d’organisation ? Pouvez-vous nous raconter comment cela s’est passé ?

Catherine Versailles et Patrick Dugas : Catherine est tombée enceinte lors de ses études. Elle a commencé à travailler alors qu’elle était enceinte de six mois. Cela a été un début difficile en tant que travailleur autonome et futurs parents, car elle ne pouvait pas travailler autant qu’elle le souhaitait.

Après la naissance, Catherine a repris le travail lorsque leur bébé avait quatre mois. Nous travaillions tous les deux en clinique à horaire décalé afin de pouvoir nous occuper de notre petite. Nous travaillions beaucoup en soirée.

Nous avons décidé d’emménager à Gaspé et de travailler dans une clinique d’acupuncture. Quelques mois plus tard, nous prenions la décision de partir pour notre propre compte. Nous cherchions donc une maison au cœur du village afin de pouvoir exercer et d’être faciles d’accès. L’occasion s’est alors présentée à Bonaventure.

AMCG : Quels sont les sacrifices, du côté de la famille, qui ont dû être faits ? Du côté entreprise ? (Comment gérez-vous la conciliation entrepreneuriat et vie de famille ?)

Catherine et Patrick : Au niveau familial, nous souhaitions demeurer dans un rang, mais nous avons fait le choix pour l’entreprise de nous installer au centre de Bonaventure. Lorsque notre fille est à la maison, elle doit aussi faire des concessions, comme ne pas faire de bruit et ne pas aller dans sa chambre, qui est proche des salles de traitement.

Du côté de l’entreprise, nous ne pouvons pas offrir de rendez-vous en soirée, afin de nous consacrer à notre famille.

AMCG : Et la vie personnelle dans tout cela ?  Trouvez-vous des moments pour vous ?

Catherine et Patrick : Nous nous organisons pour avoir des horaires alternés et nous prenons également le mercredi et le jeudi de congés, mais nous sommes toujours en phase d’adaptation à ce niveau.

AMCG : Pensez-vous avoir atteint un équilibre entrepreneuriat / famille / vie personnelle ? 

Catherine et Patrick : Sans aucun doute, nous pouvons dire que nous avons atteint un certain équilibre que nous n’avions pas eu jusque-là, mais tout ceci est encore à l’essai. Néanmoins, nous apprécions le fait que, dans notre quotidien, nous ne sommes jamais pressés.

Le plus difficile dans la vie d’un couple d’entrepreneurs avec un ou des enfants, est de faire la différence entre la vie personnelle et la vie professionnelle. Le temps consacré à l’administration est aussi ardu à trouver et nous devons également jongler avec les activités parascolaires et l’école.

AMCG : Si vous devez donner un conseil à un entrepreneur, quel serait-il ? 

Catherine et Patrick : Organisez votre quotidien pour ne pas courir. Pour cela, travailler à la maison facilite grandement les choses.